Les Mérous et Corbs de Cap d’Ail sous l’œil des scientifiques

Les 20 et 21 octobre, les scientifiques plongeurs du Groupe d’Etudes du Mérou (GEM) ont procédé au recensement des populations de mérous et de corbs sur le littoral de Cap d’Ail avec l’appui de la commune et de la Métropole Nice Côte d’Azur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Espèces emblématiques de nos côtes, ces poissons peuvent vivre plus de 30 ans et sont d’excellents indicateurs de l’état écologique du milieu marin. Particulièrement vulnérables, mérous et corbs ont failli disparaître de nos eaux, leur pêche a donc été réglementée par arrêté préfectoral.

Cette opération a fait suite au premier recensement mené en 2015 à l’initiative de la Ville dans le cadre de l’appel à projets Agenda 21 lancé par la Métropole Nice Côte d’ Azur. Elle permettra de consolider les informations et d’observer une éventuelle évolution.

Toutes les données recueillies permettront d’alimenter la réflexion de la commune sur un éventuel renforcement de la protection de l’environnement marin au droit de Cap d’Ail, dont une partie est incluse dans le site Natura 2000 Cap Ferrat. Cet espace marin présente une grande diversité d’habitats naturels propice à une richesse biologique importante. Fonds rocheux baignés de lumière, herbiers de Posidonie, failles ou cavités sombres, coralligène et zones sableuses s’y mêlent et constituent ainsi une palette de lieux de vie, de caches et de nourriture pour de nombreuses espèces, notamment les mérous et les corbs.