Histoire et patrimoine

Entre mer et montagne, Cap d’Ail est une promenade au cœur de l’écrin azuréen.

À quelques encablures de Monaco, la commune jouit d’une situation privilégiée et d’infrastructures modernes que beaucoup lui envient.

Bijou de la French Riviera, elle offre également de nombreuses possibilités de loisirs : promenade sur un littoral aménagé et sécurisé, baignade au bord des plus belles plages de la côte azuréenne; parmi elles, la « mythique » Mala, épreuves sportives en étroite collaboration avec des associations dynamiques, rencontres culturelles (concerts, théâtre, expositions), rendez-vous populaires, randonnée au sommet de l’impressionnante Tête de Chien, visites guidées du patrimoine…

De la Belle Époque, Cap d’Ail est riche d’un patrimoine exceptionnel. En effet, celle qui fut intitulée initialement « La Turbie-sur-Mer » jusqu’en 1908.

Tout au long du XXème siècle, elle accueille des personnages illustres : les Frères Lumière, Colette, la famille impériale de Russie, Sacha Guitry, Lord Beaverbrook, Greta Garbo, André Malraux, ou encore Winston Churchill, qui en est d’ailleurs le maire honoraire.

Troisième villa Belle Époque construite à Cap d’Ail, le Château des Terrasses est également sorti de la terre et de la roche en 1896. Tour à tour résidence d’hiver de la famille impériale de Russie, d’une danseuse du Bolchoï ou du vice-Consul d’Angleterre Frederic Buckingham, la demeure accueillera le prince Albert Ier de Monaco, la reine Victoria ou le président français Félix Faure. Longtemps surnommé « la belle endormie », le château fut cédé en 2001 à la commune qui le restaura.

Désormais propriété des Cap d’Aillois, le Château des Terrasses est ouvert à tous, tous les jours sauf le dimanche, et a obtenu pour sa restauration « Les rubans du patrimoine », la distinction suprême. Ses jardins ombragés et paysagés accueillent une aire de jeu appréciée des plus jeunes. Depuis 2014 enfin, la ville est heureuse de voir son patrimoine culturel enrichi, grâce à la création du musée des Camélias, au sein de la villa Belle Epoque du même nom.