La vidéo protection

Depuis 2003, la commune a mis en place un dispositif de vidéo protection, composé à ce jour de 54 caméras, notamment sur l’avenue des anciens combattants en AFN, au rond-point de l’église ND du Cap Fleuri, à la pointe du parking du Cap Fleuri, à la ZAC Saint-Antoine (ascenseur panoramique et sas de sortie au niveau de l’avenue Marquet).

Une série de caméras « lecteur de plaque » a été installée aux entrées de la ville (Rainier III, De Gaulle, Liberté, Beaverbrook). Elles enregistrent automatiquement les entrées et sorties dans Cap d’Ail.

Toutes les images sont réceptionnées et enregistrées par le Centre de Supervision Urbaine.

 Comment ça marche ?

Les caméras disposées dans toute la ville filment en continuent 7j/7 et 24h/24. Le CSU réceptionne et enregistre les images. Il est couplé avec un centre de déport d’images installé dans les locaux de la brigade de gendarmerie de Cap d’Ail, qui peut donc visionner les images en temps réel.

Objectifs ?

Prévenir des risques de délinquance et collecter le maximum d’information en cas de passage à l’acte.
L’ascenseur panoramique de la ZAC Saint Antoine, par exemple, fait régulièrement les frais d’actes de vandalisme. L’installation de trois caméras, l’une à l’intérieur et les autres à la sortie de celui-ci, permettra de réduire les tentatives de dégradation de l’appareil, et, dans le cas contraire, servira aux forces de police dans les enquêtes qui seront menées.

Projet 2018 :

Dans la continuité du renforcement de la sécurité à l’école et avec l’accord de la préfecture des Alpes-Maritimes, des caméras extérieures vont être installées aux abords de l’école André Malraux. Elles filmeront les accès de l’élémentaire, la maternelle et du centre de loisirs.